Qu’est ce qu’un cyclone ?

Qu’est ce qu’un cyclone ?

 

Un cyclone est une perturbation atmosphérique tourbillonnaire se caractérisant par une masse nuageuse moyenne de 500 km de diamètrepouvant dépasser exceptionnellement 1 000 km. Phénomène des régions tropicales, le cyclone se forme au-dessus des mers et océans et est caractérisé par des pluies intenses et des vents violents (>117 km/h).

UN CYCLONE EST caractérisé PAR

  • Au centre, l’œil, de diamètre inférieur à 50 km. À l’intérieur de celui-ci, les conditions sont relativement calmes: précipitations nulles, vent faible, ciel clair. La pression y est très basse, et atteint son minimum;
  • Autour de l’œil, le mur de l’œil : énorme masse nuageuse, de 20 à 50 km de largeur. La violence des conditions météorologiques est maximale (vents forts, pluies diluviennes,…) ;
  • À la périphérie, une masse nuageuse dense de fortes pluies, d’un diamètre de 500 km, organisée en bandes spiralées qui convergent vers le centre.

descriptif-cyclone

Les systèmes dépressionnaires sont identifiés selon une classification se basant sur la vitesse des vents. Cette classification, va de simple « dépression tropicale » à « cyclone tropicale très intense ».

classification cyclone

COMMENT SE MANIFESTE-T-IL ?

Plusieurs conditions sont indispensables à la genèse et au développement d’un cyclone .

  • La température de l’océan doit être  supérieure à 26 °C dans les soixante premiers mètres de profondeur ;
  • Une zone dépressionnaire initiale entraînant un tourbillon;
  • Une forte humidité de l’air ;
  • Des vents dont la vitesse ou la direction varient peu avec l’altitude.

Connus pour leurs effets destructeurs, touchant à la fois les hommes, les biens et l’environnement, son caractère destructeur est dû :

  • Aux vents forts, avec des rafales pouvant dépasser les 300 km/h;
  • Aux fortes précipitations à l’origine d’inondation, de glissement de terrain et de coulées boueuses;
  • À une surélévation anormale et temporaire du niveau de la mer qui, associée à la marée astronomique, donne la « marée de tempête »;
  • À une houle cyclonique, générée par le vent, donnant lieu à des vagues d’une dizaine de mètres de hauteur (ou plus).

Ces houles peuvent être observées à plus de 1 000 km du cyclone. La propagation des vagues étant plus rapide que le cyclone, la houle est souvent considérée comme un signe avant-coureur de l’approche d’un cyclone.

  • Aux orages, avec de la foudre pouvant entraîner des incendies, des coupures d’électricité et autres dégâts.

LE RISQUE CYCLONIQUE À LA RÉUNION

La Réunion se situe dans le bassin cyclonique du Sud-Ouest de l’Océan Indien, où la saison cyclonique se déroule de Décembre à Avril, avec un maximum de risque sur les trois mois d’été austral, entre Janvier et Mars. Il a déjà été observé cependant dans cette région du monde, des cyclones matures dès Octobre et jusqu’en Mai.

Les tempêtes tropicales peuvent aussi provoquer des dégâts importants lorsqu’elles passent à proximité immédiate de l’île, en raison des pluies abondantes qu’elles peuvent générer. Au cours de ces 40 dernières années, la période de retour des cyclones et tempêtes qui sont passés à moins de 100 km de La Réunion est estimée à deux ans, avec une répartition très irrégulière dans le temps.

ÉVÈNEMENTS MARQUANTS À LA RÉUNION

Quelques exemples d’évènements cycloniques marquants des dernières années:

  • Janvier 2014 – Cyclone Béjisa – 1 mort et de nombreux dégâts (le mur de l’œil est passé à 10-15 km au large des côtes Ouest)
  • Janvier 2013 – Cyclone Dumile – 1 mort et dégâts matériels
  • Février 2009 – Cyclone intense Gael – 3 morts et dégâts matériels
  • Février 2007 – Cyclone Gamède – 2 morts et de nombreux dégâts matériels dont l’effondrement du pont aval de la rivière Saint-Étienne
  • Janvier 2002 – Cyclone Dina – dégâts très importants

LE SAVEZ-VOUS ?

Ouragan, typhon ou cyclone tropical désignent le même phénomène : un système tropical mature, dont les termes diffèrent suivant les bassins cycloniques.

Dans le bassin cyclonique Sud-Ouest de l’Océan Indien, ils reçoivent un nom dès qu’ils atteignent le stade de tempête tropicale modérée. Les noms sont choisis sur des listes alphabétiques pré-définies pour chaque saison, par les pays membre du Comité des Cyclones Tropicaux du Sud Ouest de l’Océan Indien. Ces listes sont différentes selon les régions du monde. 

Que faire en cas de cyclone ?

AVANT

Les différentes phases de l’alerte cyclonique (Pré-alerte Cyclonique, alerte orange, alerte rouge, alerte violette, phase de sauvegarde) et les consignes qui s’y rattachent, en particulier, l’interdiction formelle de sortir pendant l’Alerte Rouge.